Histoire d'une arnaque...

Logement Public Locatif (Social)

Histoire d'une arnaque...

Message par escroquerie » 07 Sep 2014 13:28

Lettre"ouverte" à Monsieur le Ministre de l'Habitat.
Par Safsafa Souscripteurs, lundi 18 août 2014, 20:25
Monsieur le Ministre, Nous, collectif des souscripteurs au projet 164 logements , sis à Safsafa ( Aïn Naadja ), sollicitons votre intervention pour mettre fin au calvaire que nous vivons depuis plus de 6 ans , en prise avec l’Eurl de promotion immobilière Djouadi , sise à Dar El Beida. A cet effet, nous portons à votre connaissance succinctement les faits suivants :
- les travaux du projet en question ont été entamés en 2009 et , à ce jour, l’état d’avancement n’a pas dépassé pas les 40%.
- suite au retard accusé dans l’avancement des travaux , plusieurs réunions regroupant les souscripteurs ont eu lieu en présence de Monsieur Djouadi Ali, gérant de l’Eurl en question , notamment le 08 octobre 2013, le 1er février 2014 et le 08 mars 2014 (en l’absence cette fois-ci de Monsieur Djouadi) . Ces réunions censées amener ce promoteur à honorer ses engagements, étaient suivies de PV dûment signés par ce dernier , lesquels PV sont restés lettre morte.
- plusieurs engagements par écrit ont été signés par Monsieur Djouadi en présence du collectif des souscripteurs, pour honorer ses engagements, mais en vain.
- à toutes nos doléances signifiées à Monsieur Djouadi, à chaque fois nous n’avons eu comme seule réponses que des faux-fuyants , des explications abracabrantes et autres arguments fallacieux, incohérents qui frisent le cynisme , et de surcroît avec une désinvolture inouïe que l’on qualifierait même de mépris , qui n’ont fait qu’exacerber la tension chez l’ensemble des souscripteurs , plus qu’excédés.
- il nous a été donné de constater que ce ,désormais , pseudo promoteur s’adonne manifestement à des pratiques frauduleuses quant à l’acquisition des lots de terrain, faisant fi des législation en vigueur ( VSP , EDD FDG ) y afférentes , des normes de construction, ainsi que du non respect du plan de construction initial. Aussi nous invitons, Monsieur le Ministre, à constater de visu l’état d’avancement plus que déplorable qui, encore une fois, n’a pas dépassé les 40 % à ce jour.
- Excédés, nous nous sommes enquis auprès de la BNA de Kouba de la situation financière du projet en question. Il nous été donné de constater à notre grande surprise un acte très grave, voire alarmant dont se sont rendus coupables les responsables de la BNA de Kouba, lesquels , en toute impunité, lui ont débloqué la totalité fonds des prévus à cet effet, une procédure que nous jugeons illégale, contrairement à ce que stipulent les conventions établies chez le notaire, Monsieur Belmokhtar, sis à Rouiba, au vu des desquelles, des fonds lui seraient débloqués par tranches après suivi et vérification de l’état d’avancement des travaux.
- Sachez, Monsieur le Ministre, que ces mêmes fonds ont servi au lancement d’autres projets, notamment celui de Hussein Dey , alors que le notre censé être achevé au bout de 18 mois , semble être renvoyé aux calendes grecques, compromettant ainsi l’avenir de nos enfants et les économies de nos ménages respectifs. Cette situation déplorable est désormais un sujet de discorde et de désunion au sein même des couples. En ce sens, nous vous prions de considérer, Monsieur le Ministre, que la plupart des souscripteurs, paient régulièrement la banque ( BNA de Kouba ) et en même temps leurs loyers chez des particuliers, un effort désormais insoutenable pour des ménages aux revenus modestes.
Monsieur le Ministre, Nous nous adressons à vous, en premier lieu, afin de mettre un terme à cet état de fait qui n’a que trop duré et à des pratiques frauduleuses que nous qualifions de scandaleuses, d’autant plus scandaleuses qu’il s’agit bel et bien d’un acte d’arnaque dans lequel sont impliqués les responsables d’un un secteur étatique, qu’est la Banque Nationale d’Algérie .
Nous nous tenons à votre disposition, Monsieur le Ministre, pour vous fournir tous les documents que vous jugerez nécessaires à cet effet.
Nous vous signalons, Monsieur le Ministre, qu’au rythme déplorable de l’avancement des travaux, il est fort à parier que même en 2025, ce projet ne verra pas le jour. Aussi nous vous prions, encore une fois, Monsieur le Ministre, d’y mettre un terme dans la mesure où Monsieur Djouadi, demeure sourd à nos doléances et agit en toute impunité, dénué qu’il est de tout sens moral, en faisant fi de toutes les législations en vigueur en la matière.
Dans l’attente de mesures salutaires, nous vous prions,Monsieur le Ministre,d’agréer,l’expression de notre profond respect .
escroquerie
Membre
 
Message(s) : 20
Inscription : 28 Avr 2014 18:20

Retour vers LPL

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)